Ingrédients pour un saladier d'oreillettes : 
 500 gr de farine
 4 oeufs
 100 gr de beurre
 1 cuillère à soupe de sucre
 1 sachet de sucre vanillé
 1/2 sachet de levure chimique
 le zeste d'un citron
 1 cuillère à soupe d'eau de fleur d'oranger
 2 cuillères à soupe d'eau
 1 grosse pincée de sel


La plupart des recettes indiquent de seulement tout mélanger ensemble, la plupart du temps avec ces robots très chers qui sacrifient le plaisir du toucher en cuisine pour la rapidité d'exécution. Mais ici, sur C ESSTRA, on ne fait rien comme tout le monde. D'une part parce que c'est comme ça, c'est notre petit côté impertinent et anti-conformiste. D'autre part, et c'est la principale raison, parce que nos recettes viennent de Mémé Rose, et que Mémé Rose ne fait jamais rien comme tout le monde. :)


On commence donc par préparer tous les éléments liquides entre eux. Séparez les blancs des jaunes, et blanchissez vos jaunes avec le sucre et le sucre vanillé. Ajoutez l'arôme, les zestes, l'eau, et le beurre fondu tiède. Fouettez énergiquement.

Battez vos blancs en neige avec une pincée de sel, et incorporez délicatement dans les jaunes.


Tamisez votre farine avec le sel et la levure chimique. Ajoutez en pluie dans les jaunes, puis, quand la pâte est devenue dure, pétrissez-la. Normalement, à ce niveau, vous devriez vous dire : "Mais pourquoi diable avoir battu les blanc en neige si on doit pétrir comme des bourrins ?". Et bien ...

...

... je n'en sais rien. Mais j'ai eu beau demander des explications à Mémé Rose, et comme elle n'en démordait pas, j'ai pensé que ça tirait plus du rite vaudou transmis de génération en génération. Du coup, pour éviter les ires de je ne sais quel mauvais esprit, j'ai reproduit ces gestes ancestraux. J'en fais un peu trop ? Bon, ok. Mais il n'en demeure pas moins que j'ai fait exactement comme ça.


Bref. Une fois votre pâte bien homogène, roulez-la en boule, et mettez-la au frigo une heure ou deux, enveloppée dans du film plastique.

Après avoir respecté ce délai, sortez la pâte du frigo, séparez-la en plusieurs petites boules. Étalez ces boules au rouleau à pâtisserie jusqu'à ce qu'elles atteignent environ un millimètre d'épaisseur. C'est une des différences fondamentales entre les oreillettes et les bugnes : les premières sont plus craquantes.

Réalisez des formes en découpant des rubans de pâte, idéalement à l'aide d'une roulette crantée. Faites cuire le tout dans de l'huile portée à 180°C et réservez sur du papier absorbant.


Il ne vous reste plus qu'à verser du sucre glace sur les oreillettes froides, et à les déguster sans remords. C'est esstra !!