-= C Esstra =-

Menu de Noël : derniers jours pour un réveillon ESSTRA !!

22 12 2009

Plus que 3 jours avant Noël. Les esprits s'affolent, les menus valsent, les idées se font et se défont ... Bref ! C'est l'effervescence pour trouver et gérer les derniers préparatifs avant le réveillon et les repas de noël. Pour mieux vous aider, j'ai décidé de vous proposer un menu spécial C Esstra pour donner quelques dernières idées à celles et ceux qui seraient encore en recherche d'un plat ou d'un accompagnement pour des fêtes réussies.


Commençons par quelques amuses-bouches. Un idée originale et pas chère consiste à servir quelques moules au four en accompagnement des apéritifs :

Moules au four


Passons aux entrées. Souvent, on s'occupe du plat, et on a du mal, sorti des traditionnels foies gras, saumons et autres coquillages, à trouver une entrée pouvant servir de liant avec le plat principal. La solution que je vous propose est de réaliser un plat qui peut se décliner à l'infini, facile à réaliser : les oeufs cocottes. Vous avez deux recettes sur ce blog : oeufs cocottes jambon fumé/chèvre ou oeufs cocottes aux truffes, mais rien ne vous empêche de les faire au saumon, au foie gras, à la compotée d'oignon ou de pommes fruits, etc.

Oeufs cocottes au jambon fumé et au chèvre - Oeufs cocottes aux truffes tuber melanosporum


Pour le plat principal, je pense que vous n'avez pas besoin de moi, puisque c'est souvent le plat central qui est décidé bien à l'avance. Du coup, je vais vous dire ce que je vais préparer de mon côté :

Un lièvre à la royale !!!


Pour le dessert, vous le savez certainement si vous suivez ce blog, la tradition chez nous veut que nous ayons treize desserts. Mais si vous voulez tenter un dessert à l'assiette pour changer de l'éternelle bûche, je vous conseille un petit mille-feuille de ganache poivrée au caramel d'agrumes :

Ganache au poivre du sichuan comme un mille-feuilles, sanguine confite en caramel


Enfin, pour terminer avec le petit café (je vous conseille un petit moka d'Ethiopie qui va vachement bien avec les ripailles de Noël), pourquoi ne pas opter pour une clapiotte sexy chocolat de notre vénérée Zaza Martinez :

Le CBS Choc (chocolat, caramel et beurre salé)


Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bon courage pour vos préparatifs de Noël et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures culinaires !!! :)

Lire la suite

Velouté de légumes anciens, copeaux de tuber melanosporum

09 12 2009

En ce moment, je suis très velouté. Non pas que ma pilosité a subitement gagné en soyeux, mais plutôt que, le temps s'y prêtant, j'ai souvent envie de manger une bonne soupe de légumes bien épaisse relevée d'une pointe de bonne crème. Et il y a quelques jours, à l'occasion d'un repas au BOUCO, je n'ai pu résister à l'envie de goûter à leur "velouté de légumes anciens, copeaux de foie gras". Résultat : un pur moment de douceur !... C'était fin, onctueux, savoureux ... Une vraie belle entrée.


Du coup, de retour chez moi, je n'ai eu de cesse que de penser à refaire cette recette. Bon, je n'ai pas le talent de Jean Bataille, mais qui ne tente rien n'a rien. Pif paf pouf, en quelques coups de cuillères à pot (et de couteau, et de casseroles, ...) j'ai mis à profit un dîner entre amis pour tenter de refaire ce velouté. Au dernier moment : DAMNED !! J'ai oublié le foie gras. Réfléchissement ... Qu'à cela ne tienne, j'utiliserai une mini quantité de truffe : juste assez pour parfumer et relever, mais pas trop pour que le goût des légumes soit l'élément principal de la recette.


Résultat des courses : tout le monde a adoré et j'avoue que je suis assez fier du rendu final. Ce fut à la fois proche de ce que j'ai pu goûter, et quand même un peu perso avec le choix des légumes et l'ajout des copeaux de truffe. La recette est simple, donc précipitez-vous sur la suite pour la réaliser chez vous !!


PS 1 : je n'ai pas l'habitude de recommander des restos. D'autant que sur Paris, la qualité est bien souvent absente, à moins de se séparer d'un rein pour payer l'addition. Mais cette fois-ci, je vous recommande vraiment le bouco, qui avec sa carte tout en mouvement, son chef talentueux et ses prix abordables en font une vraie bonne trouvaille de la capitale !!

PS 2 : souvent, les gens pensent à tort que la truffe est chère. Certes ... Surtout en ce moment où on trouve les 100gr de tuber melanosporum fraîche à plus de 100 euros. Cependant, avec une seule truffe de 30 gr (une petite), vous pourrez parfumer environ une trentaine de bols de soupe. Ca permet de relativiser, non ?


Lire la suite