Ingrédients pour la daube : 
 mêmes ingrédients qu'ici
 1 pied de porc
 Pour le vin, j'ai opté cette fois pour le Cahors
 Ingrédients pour les gnocchis :
 2 pommes de terre (la rate est pas mal)
 farine
 sel


Pour la daube, je n'ai procédé en fait qu'à quelques changements minimes. La marinade reste ce qu'elle est. Donc, pas de souci de ce côté (si ce n'est la photo, domaine dans lequel j'ai du mal à progresser ... :)).

Le changement intervient à la cuisson. D'abord, plutôt que d'ajouter un peu de farine en fin de cuisson pour lier la sauce, j'ai décidé de "singer" les morceaux de sanglier. Pour cela, il suffit de les rouler dans de la farine tamisée, de les tapoter pour retirer l'excédent de farine, et de les faire revenir à feu vif dans un mélange beurre+huile (olive ou arachide ou les deux).

Une fois les morceaux "marqués", on les retire et on les réserve. Dans le même poêlon, à feu réduit, faites fondre l'échalote. Augmentez le feu, puis faites revenir rapidement un pied de porc tranché en deux. C'est là la deuxième astuce, issue d'un conseil de mon parrain (comme quoi, la cuisine, c'est une histoire de famille ...). La gélatine du pied de porc va venir lier la sauce de façon admirable et goûteuse. Si vous avez un pied de sanglier, c'est encore mieux (encore que moins gélatineux).

Dernier point : la cuisson. Plutôt que de laisser mijoter sur le feu, j'ai choisi un autre mode de cuisson : après ajout de la marinade, laissez chauffer doucement jusqu'à récupérer un frémissement. Couvrez et enfournez à four chaud à 120°C. Laissez cuire 4 heures. Votre daube doit ressembler à ça :

La viande est moelleuse, mais la sauce n'est pas encore assez liée. Retirez du four, et laissez refroidir à température ambiante sans découvrir. Au bout d'une demi-heure, enlevez les morceaux de viande (que vous garderez dans un plat) et faites réduire la sauce de moitié. Ajoutez alors la viande et laissez mijoter à feu doux pendant encore une demi-heure à une heure. Et là ... LA !! Vous aurez une daube qui, passez-moi l'expression, tabasse sa mère grave !! :)


On passe aux gnocchis ? Et bien on pourra dire que je vous ai fait languir pour pas grand chose tellement la recette est simple et simpliste : faites bouillir vos pommes de terre, épluchez les, réduisez les en purée (au tamis ou au presse purée), et ajoutez une belle pincée de sel et de la farine jusqu'à ce que la pâte ne colle plus. Ça y est, c'est prêt !! Pas d'œuf, pas de fioritures. Tout simple, tout bon ...

Pour les façonner, réalisez des boudins et coupez les en morceaux que vous laisserez patienter dans un peu de farine. Et si vous voulez vous la jouer un peu, vous pouvez marquer les rainures en appuyant les morceaux contre les dents d'une fourchette et en faisant un mouvement "comme une virgule". Cuisez aussitôt dans une eau bouillante salée: une fois que les gnocchis sont remontés à la surface, attendez une minute et c'est prêt !! Régalez-vous, c'est Esstra !!!