-= C Esstra =-

Tartelette fraise basilic, crème diplomate citron vert

17 04 2012



Une envie de fraise ? Faut dire qu'elles commencent à remplir les étals de nos marchés. Bon, la qualité n'est pas toujours au rendez-vous, non plus. Entre les fraises sur culture hydroponique qui n'ont jamais vu un grain de terre de leur vie, et les variétés primeurs hors de prix, cueillies avant terme, et qui n'ont pas de goût, il est de plus en plus dur de tomber sur de bonnes fraises. Du coup, quand j'ai des fraises un peu moyennes, je les utilise en gâteau, histoire de tenter de rehausser un peu leur goût.


Pour cette tartelette, le principe est simple : un sablé, des fraises autour, une brunoise fraise/basilic au milieu, le tout recouvert d'une crème diplomate non collée (goût personnel, vous pouvez la coller à la gélatine si le cœur vous en dit). Bon, y'a quand même un peu de boulot, je vous le cache pas. Mais si vous n'êtes pas très dessert, comme moi, ça vous permettra de réviser un peu les bases de la pâtisserie. Et dans le cas contraire, ça vous semblera un jeu d'enfant !! :)


Ps : pas de photo pas à pas cette fois, j'ai oublié ... :-/

Lire la suite

Fleur de courgettes farcies, pancake de courgettes et pesto aux noisettes

11 04 2012


Ca y est !! Sur les étals des marchés respectant les saisons, les légumes dits "d'été" commencent à remplacer les courges et autres racines. Du coup, j'avais envie de me donner une petit bouffée de printemps pour compenser le temps morose d'un avril picard. Histoire de me rappeler au bon souvenir de mes printemps toulonnais ... :)


Là, la recette est assez simple, et en plus elle en jette. Rapide à faire, on ne passe pas 100 ans dans la cuisine et on peu profiter du soleil, de ses invités et de l'apéro. Le tout consiste à farcir les fleurs de courgette avec une farce gouteuse, de servir sur une crêpe de courgettes râpées, et de donner un peu de vivacité à l'ensemble avec un bon petit pesto maison. La recette dans la suite...

Lire la suite

Tagliatelles maison au pesto.

08 10 2010

Alors je vois les plus flemmards d'entre vous qui me diront : "ben je prends des pâtes, je les fais cuire, j'ajoute deux cuillères à café de sauce pesto en pot et le tour est joué". Que ceux qui me disent ça, partent de ce blog à tout jamais. Honte à vous, shame on you et tutti quanti.


On se sort un peu les doigts du cul, et on CUISINE, que diantre !!! Même dans la vie de tous les jours, entre midi et deux, le soir en rentrant du boulot, ça ne prend pas beaucoup de temps de cuisiner !!


Exemple basique par la pratique (une recette plus savoureuse suivra): le dimanche, vous avez fait une grosse fournée de pâtes fraîches et vous les avez congelées dans des petits sacs. Le soir, vous rentrez du boulot, harassé par une journée où les assauts répétés de votre chef vous ont plongé dans le quotidien mouvementé d'une moule sauvage prise dans le ressac de la mer. D'un pas mou, l'œil hagard, vous vous dirigez vers votre placard pour prendre des pâtes industrielles et là, un éclair de lucidité saupoudré d'un soupçon de remord. "Calou m'en voudrait si je faisais ça". Vous vous dirigez alors vers le congélo et sortez un petit paquet de pâtes fraîches.


Vous sortez une grande casserole du placard, la remplissez d'eau, ajoutez une grosse pincée de gros sel, et mettez à chauffer à feu vif. En attendant que l'eau atteigne l'ébullition, plutôt que de vous avachir devant la télévision comme ce fut votre première idée, vous coupez quelques branches du plant de basilic que vous avez acheté en petit pot dans votre supermarché. Vous enlevez les feuilles et les mettez dans le bol du mixeur. Pourtant, Calou vous a répété qu'il ne faut pas faire cela car les lames du mixeur, en chauffant, dégradent les qualités gustatives des herbes fraîches. Mais bon, on veut faire vite, on a le droit. Dans ce même bol, vous rajoutez une gousse d'ail épluchée et dégermée et une bonne grosse rasade de bonne huile d'olive. Vous mixez.


L'eau est à ébullition. Vous plongez les pâtes dans l'eau. Pendant que les pâtes cuisent, vous râpez un morceau de parmesan dans un bol. Vous sortez une assiette, des couverts. Les pâtes sont cuites, vous égouttez, versez dans l'assiette, ajoutez la sauce pesto maison et saupoudrez de parmesan fraîchement râpé. Vous terminez avec un tour de moulin à poivre, une pincée de sel et éventuellement un filet supplémentaire d'huile d'olive.


Vous venez de passer le même temps que d'habitude et avouez que le goût est indéniablement meilleur.


Maintenant, admettons que vous vouliez faire un pesto du feu de dieu pour rendre vos amis addict, il vous faudra :

  • 1 beau bouquet de basilic juste récolté
  • 1 gousse d'ail
  • 6 cuillères à soupe d'une bonne huile d'olive (huile des beaux, par exemple)
  • un morceau de chèvre frais ou de broccio
  • une tranche de mozzarella de bufflonne
  • un morceau de parmesan
  • du sel, du poivre si vous ne pouvez pas vous en passer (ici, je n'en mets pas).


Dans un mortier (en marbre de préférence), mettez le sel et la gousse d'ail. Pilez l'ail finement. Ajoutez les feuilles de basilic et une cuillère à soupe d'huile d'olive. Pilez (avec un pilon en bois, de préférence) jusqu'à obtenir une purée bien verte. Ajoutez le chèvre coupé en morceaux, la tranche de mozzarella et 3 cuillères d'huile d'olive. Pilez à nouveau. Ajoutez une belle pincée de parmesan râpé et Pilez. Détendez avec le restant d'huile d'olive.



Cette sauce, rien que d'écrire la recette me fait saliver ... C'est vous dire si vos convives seront conquis !! :)


Lire la suite

Le soupe au pistou

26 09 2008

Bon, nous sommes fin septembre, petit à petit la grisaille reprend du terrain sur notre quotidien. Les souvenirs de vacances ensoleillées sont loin, rangés au placard jusqu'à l'année prochaine. Et bien C Esstra vous offre un dernier petit rayon de soleil avec ce plat qui sent bon la Provence : la soupe au pistou. Pour ceux qui ne connaissent pas cette soupe épaisse et nourrissante aux accents du sud, il s'agit d'une soupe (c'est fou, non ?) pleine de bons légumes, et aromatisé d'un bon pistou, sorte de pâte d'ail, de tomate et de basilic.


Alors en fait, il existe des tonnes et des tonnes de variantes de la soupe au pistou. Je pense que si vous allez visiter des familles du sud qui ont su garder cette tradition culinaire, vous obtiendrez autant de recettes différentes que de familles. Du coup, je ne prétend pas vous présenter LA recette ultime, mais plutôt MA recette. Celle qui m'a été transmise par ma grand-mère provençalo-corse à qui l'ont doit, entre autre, le nom de ce blog.


Alors profitez des dernières bottes de basilic frais, essayez-la, adaptez-la, faites-en ce que vous voulez, mais faites connaître cette recette saine et pas chère. A l'heure où on nous bassine avec le bien manger, le "mangezcinqfruitzetlégumefré", revenons à nos racine avec : LA SOUPE AU PISTOU !! (la recette dans la suite de l'article).


Lire la suite