-= C Esstra =-

Tartelette fraise basilic, crème diplomate citron vert

17 04 2012



Une envie de fraise ? Faut dire qu'elles commencent à remplir les étals de nos marchés. Bon, la qualité n'est pas toujours au rendez-vous, non plus. Entre les fraises sur culture hydroponique qui n'ont jamais vu un grain de terre de leur vie, et les variétés primeurs hors de prix, cueillies avant terme, et qui n'ont pas de goût, il est de plus en plus dur de tomber sur de bonnes fraises. Du coup, quand j'ai des fraises un peu moyennes, je les utilise en gâteau, histoire de tenter de rehausser un peu leur goût.


Pour cette tartelette, le principe est simple : un sablé, des fraises autour, une brunoise fraise/basilic au milieu, le tout recouvert d'une crème diplomate non collée (goût personnel, vous pouvez la coller à la gélatine si le cœur vous en dit). Bon, y'a quand même un peu de boulot, je vous le cache pas. Mais si vous n'êtes pas très dessert, comme moi, ça vous permettra de réviser un peu les bases de la pâtisserie. Et dans le cas contraire, ça vous semblera un jeu d'enfant !! :)


Ps : pas de photo pas à pas cette fois, j'ai oublié ... :-/

Lire la suite

Panna Cotta aux pralines roses de Lyon

11 03 2009

Pour quelqu'un qui n'est pas trop "bec sucré", le moins qu'on puisse dire, c'est que ces derniers jours ont vu fleurir pas mal de recettes de desserts sur C ESSTRA. Et mon petit doigt me dit que vous ne vous en plaignez pas. Continuons donc dans la lancée avec cette panna cotta aux pralines roses de Lyon.


Je vous avais déjà proposé une recette de base pour réaliser les panna cotta de vos rêves. Après plusieurs essais, je me suis posé deux questions :

  • comment rendre la crème plus onctueuse
  • est-il possible de substituer le sucre par autre chose


Et bien le résultat est là. Une panna cotta qui gagne en onctuosité par adjonction de crème épaisse, et un sucre remplacé par de la praline rose qui donne un bon goût subtil et terriblement régressif. On suit la recette, vous verrez, c'est hypra simple.

Lire la suite

Petit sablé à la crème de marron

10 01 2009

Je ne sais pas s'il est encore possible de trouver des châtaignes sur nos étals. Il me semble que non. Mais pour moi, ces températures glaciales, voir polaires, que nous traversons me donnent irrémédiablement envie de me retrouver devant un bon feu de cheminée, en train de faire griller des châtaignes. Problème : je n'ai pas de cheminée. Erf ... Du coup, pour me venger, je vous propose cette recette doucereuse qui, je suis sûr, réchauffera au moins votre palais et votre petit cœur.


Le dessert est composé d'une crème de châtaignes maison, surmontant un petit sablé maison, et recouvert de chantilly maison. Le tout est lié par un trait de ma fameuse réduction de coca-cola que vous avez certainement adoré ou . Le reste, c'est dans la suite de l'article ;)


Lire la suite

Risotto crèmeux à la truffe fraîche

17 01 2008

YAAAAAAAHAAAAAAAAAAAAA !!! (cri dans lequel se mèle jubilation, gourmandise, saupoudré d'une pointe de démence) J'AI RECU MES TRUFFES !!! De belles truffes, noires et charnues. Des tuber melanosporum tout ce qu'il y a de plus pur, encore dans leur écrin de terre. Et bien entendu, c'est le jour qu'a choisi mon chargeur d'appareil photo pour se cacher. J'ai donc dû utiliser un vieil appareil, donc, désolé par avance pour la qualité des photos ...


J'ai découvert la truffe l'année dernière, par curiosité. Je me demandais quel était ce champignon bizarre qui faisait tourner les têtes de gourmets. J'ai donc commandé une petite truffe de 20g. Première préparation : en brouillade, comme le conseillent les gastronomes. Résulat :

  • première bouchée : tiens ... C'est bizarre comme goût. Un peu terreux, avec un arrière goût étrange.
  • deuxième bouchée : Ca y est ! un arrière goût de champignon. Mais un champignon inconnu, sorte d'essence de ce qu'il y a de meilleur dans tous les champignons.
  • troisième bouchée : LA VACHE !!! Mais c'est vrai que c'est exceptionnel !! Vite commandons-en 100g !!


C'est en gros comme ça qu'on a ressenti notre première expérience de la truffe noire. La truffe a cette capacité de transformer un plat banal en plat extra (pardon ... eSStra), et un plat esstra en plat sublime. Du coup, mon deuxième test a été de faire un risotto crèmeux aux truffes et, depuis, je ne fais plus que ça. C'est un plat qui ne demande pas une grande technique, mais plutôt beaucoup de respect, voir d'amour. Vous pensez que j'exagère ? Essayez par vous même ...


Lire la suite