Ce mardi, je vous propose une nouvelle fiche technique : la cuisson fumée en cocotte. J'ai découvert cette cuisson il y a plus d'un an à l'occasion d'une émission de cuisine à la télévision (à moins que ce ne soit sur Internet, je ne me souviens plus). J'ai essayé de la reproduire de nombreuses fois chez moi, et j'ai été surpris de constater qu'une idée aussi fumeuse (jeux de mots) pouvais s'avérer bigrement efficace.


Le concept de ce mode de cuisson et de recouvrir le fond d'une cocotte en fonte d'herbes aromatiques sèches, d'y mettre le feu, de jeter dedans un aliment et refermer le couvercle à la vitesse de l'éclair. Le manque d'oxygène éteint instantanément le feu, produisant une intense fumée aromatique. La pièce termine de cuire dans un four, comme une cuisson en cocotte classique.


A l'ouverture, l'aliment ainsi cuit se charge d'un goût d'herbes arômatiques fumées. La chair conserve tout le moelleux d'une cuisson en cocotte, et le plat s'en trouve alors sublimé. J'ai testé le procédé avec des filets de poisson et des volailles. Comme exemple, pour aujourd'hui, vous aurez le droit à un petit pigeon (ma folie du moment) fumé ainsi aux branches de genièvre et de romarin.

Lire la suite