-= C Esstra =-

J'ai trouvé du boeuf de KOBE !!!

01 03 2010

Ou plutôt du bœuf de la race Wagyu. "Et alors ?" me direz-vous, "Nous on est là pour des recettes !". Et bien aujourd'hui, pas de recette. Juste une billet très court pour vous faire partager ma joie d'avoir trouvé ce bœuf en France. Et pourquoi tant de joie ? Je vais vous expliquer ...


La race de bœuf Wagyu (ou bœuf du Japon) est une race élevée à la base pour les travaux des champs. Ce sont des bœufs très massifs, de robe rouge ou noire (le bœuf de Kobe est noir). La particularité de cette race est qu'elle développe plus volontier son gras entre les fibres musculaires qu'autour du muscle, ce qui donne une viande au persillé unique.

Le morceau acheté en France :

La viande vendue au marché de Tsukiji à Tokyo :


Question goût, le bœuf Wagyu est exceptionnel. Certainement une des meilleures viandes avec le bœuf Angus irlandais. Le persillé de la viande lui confère un goût de beurre. J'irais même plus loin : elle a un léger goût de foie gras poêlé. C'est vraiment une sensation unique, que j'avais pu découvrir au Japon pour la première fois, un peu à la manière de M. Jourdain : j'en mangeais sans le savoir. Et déjà j'avais refait 2 heures métro le lendemain de ma première dégustation juste pour m'acheter une nouvelle brochette de cette viande succulente. Là, ma nouvelle dégustation, en France cette fois-ci, ne m'a pas déçue. Même tendreté, même saveur, même extase !! J'aimerai juste retrouver la technique de cuisson que le vendeur ambulant avait utilisé au Japon (dans une sorte de bouillon, puis quelques minutes sur un barbecue, cf. photo ci-dessous).

Et le résultat :


Si vous en avez l'occasion, n'hésitez surtout pas et faites vous plaisir une fois malgré le prix : vous vous en souviendrez !!

Lire la suite

Retour du Japon : la boucle est bouclée

12 11 2009

(Pré-note : désolé pour la taille des images qui déborde. Faut croire que j'ai un peu perdu le coup de main. Je corrige ça dès que je peux ...)

Vous étiez nombreux à attendre mon retour ... comment ? Ah vous n'étiez qu'un ... Bon ben laissez moi rêver un peu, maintenant que je suis de retour. D'ailleurs, je ne m'étais pas rendu invisible de gaïté de cœur, mais tout un tas de choses a fait que le blog (et accessoirement la cuisine) a du passer au dernier plan. Et comme les journées ne font que 24 heures, le dernier plan restait souvent en plan. Maintenant que tout est plus ou moins stabilisé, j'arrive à retrouver un peu de temps pour faire une cuisine légèrement digne d'intérêt (du moins pour moi) et vous la faire partager.

Depuis quelques semaines, je pense à écrire un article, mais je me demande tout le temps quoi mettre. Une recette basique comme celle des pâtes fraîches ? Sborgnanera me tombera certainement dessus en me traitant de flemmard. Une recette avec des produits de saison ? Mouais... bof... Et puis, j'ai eu une idée : puisque cela fait maintenant presque 4 mois que je vous ai abandonné sur une note japonisante, je reviendrai sur une note japonisante. Et comme le hasard fait bien les choses, je reviens justement d'un voyage d'une semaine au Japon. Alors plutôt que de vous servir froid une de mes nouvelles recettes (et certaines vaudront le détour, je vous assure), je vous invite à faire un mini tour d'horizon du Japon culinaire.


Alors tout d'abord, si un mot devait qualifier le rapport qu'ont les japonais à la nourriture, ce serait : OBSESSION. Il y a à bouffer partout, pour toutes les bourses (mais souvent pas cher), et pour tous les goûts. Vous comprendrez bien que je n'ai pas pu, en une seule semaine, faire un tour d'horizon complet du pays, ni même de Tokyo, seule ville que j'ai eu le temps de visiter. Je vais seulement essayer de vous donner dans le suite de l'article un bref aperçu de ce qu'a été mon Japon culinaire.


Rendez-vous en cliquant sur "lire la suite". Attention aux petites connexions (ca existe encore ?) ça risque de ramer ...


Lire la suite

Quelques photos pour patienter : dégustation de Râmen

16 07 2009

Pendant un petit moment, je ne vais pas pouvoir beaucoup poster. Mais pour vous faire patienter, je voulais vous faire partager un moment exceptionnel que j'ai pu passé il y a déjà un petit moment. Un collègue (si tu regarde ça, bises à l'empereur et au léopard, ainsi qu'à leur maman) m'avait invité à un "cours de confection de Râmen". Vous connaissez les râmen ? Mais si ... cette soupe de nouilles japonaise ... Ah ! Vous voyez que vous conaissez. Au Japon, les râmens (prononcez "lamens") sont une véritable institution. Chaque vendeur ambulant a sa propre recette, qu'il garde jalousement. Un film unique parle de cette folie culinaire : tompopo (merci marie). A voir absoluement.


Revenons à notre cours. Arrivée sur place, les dames (toutes japonaise) ne comprenaient pas bien ce qu'on demandait. Elle nous ont expliqué que lorsque les japonais veulent déguster des râmens, ils vont au restaurant ou s'ouvrent un fond de soupe lyophilisé. Et comme la préparation du bouillon maison aurait pris trop de temps, elles nous ont concocté une alternative. Le bouillon était bel et bien lyophilisé, mais le "topping" (les trucs à mettre dessus) était fait maison. Au final, nous n'avons pas beaucoup cuisiné, mais nous avons passé un moment inoubliable et nous avons pu découvrir des saveurs géniales. A vous de juger ... ;)


Tout d'abord, je vous présente le "naruto maki". Il s'agit tout simplement de surimi sous une forme de cylindre dont on coupe des tranches.

Le même de plus près :


Ensuite, voilà les oeufs marinés. Les oeufs durs sont laissés à tremper perndant 12 à 24 heures dans un mélange de sauce soja, de gingembre, de sésame, d'huile de sésame et de piment. Délicieux !!


Le porc est lui aussi préparé suivant une recette longue et compliquée. Le seul truc que j'ai pu retenir est qu'il est cuit dans un mélange à base de coca. Oui oui ... Ca peut ne pas paraître très traditionnel comme recette mais ce porc-ci nous avait été préparé par le mari d'une de ces dames, cuisinier de profession et récemment installé en France. Au niveau des saveurs, c'est une véritable tuerie !!


Et enfin, le résultat. Qu'en dites-vous ? ;)

Lire la suite