-= C Esstra =-

Viva el Peru : Pisco Sour y Anticuchos de Corazon

21 04 2008

Chose promise, chose due !! Aujourd'hui, nous sommes le 3° lundi du mois, et c'est donc le jour du Pérou. Et pour fêter cette nouvelle rubrique ainsi que mon anniversaire, deux recettes pour le prix d'une.


Commençons, une fois n'est pas coutume, avec une boisson. Que dis-je, une boisson ... LA boisson !! Le Pisco Sour, boisson nationale du Pérou. Véritable institution là-bas, c'est le cocktail de toutes les occasions. A la fois frais, fruité, et très dynamisant, je vous laisse découvrir la recette dans la suite de l'article.


J'ai découvert la deuxième recette à Lima : les Anticuchos de Corazon. Il s'agit d'une brochette de coeur de boeuf mariné. De prime abord, dit comme ça, cela peut paraître légèrement rebutant pour nous qui avons perdu l'habitude de manger des abats (vache folle oblige). Et pourtant, une fois cet a priori dépassé, je pense que ça peut devenir une des brochettes star de nos barbecues cet été.

Suivez le guide, et prenez des notes, on se retrouve après que vous ayez cliqué sur "lire la suite".

Lire la suite

De retour du Pérou : impressions culinaires

19 03 2008

Ça y est !! Nous voilà de retour du Pérou. Le pays est magnifique, et nous en avons pris plein les yeux, dans des coins magiques. Mais ce blog n'étant pas un blog consacré aux voyages, je ne m'étendrai pas plus sur le côté touristique de cette escapade de 23 jours. En revanche, parlons un peu cuisine.


J'ai en effet essayé de goûter le maximum de choses, que ce soit dans des restaurants pour touristes, dans des restos locaux, dans les marchés, et même chez l'habitant. Et là, conclusion est mitigée.


Parlons d'abord des points positifs : le Pérou regorge de produits d'une extrême variété, et d'une très bonne qualité. On est loin de l'agriculture intensive, et comme certaines régions (la vallée sacrée, par exemple) permet d'avoir 3 saisons vertes sur 4 (et donc 3 saisons de récoltes), on dispose sans arrêt de fruits et légumes frais au goût inimitable. Les tomates, par exemple, sont juteuses à souhait, et ont un parfum et un goût irrésistible (on oublie trop souvent que la tomate est originaire des Andes). Nous avons aussi mangé à Arequipa la meilleure mangue de notre vie (pourtant acheté à un petit marchand au coin d'une rue).

Concernant les variétés, on se retrouve soit face à des produits inconnus (yacon, pacaï, etc.), soit à des classiques de notre cuisine hexagonale, mais avec une quantité de sous-variétés différentes. Par exemple, il existe au Pérou plus de 30 variétés de maïs (dont le choclo, sorte de gros maïs blanc, et le maïs violet avec lequel est préparé la chicha morada, sorte de boisson raffraichissante), et, tenez-vous bien, pas loin de 4000 variétés de pommes de terres dont quelques exemplaires de chaque espèce sont conservés au Centro Internacional de la Papa. De quoi faire frémir notre région Nord, chérissant ses patates !! Et encore, j'oublie de parler des céréales reines des Andes : la quinoa, kiwicha et kañiwa.

Et la partie carnassière n'est pas en reste, puisque, outre veaux, vaches, cochons, moutons et poulets, le Pérou travaille aussi la viande d'alpaga, de cochon d'inde, de tapir... Rayon pêche, la région côtière, et en particulier Lima, est riche en fruits de mer et en poissons du pacifique, et sur les bord du lac Titicaca ou de la rivière Urubamba, vous pourrez déguster de magnifiques truites (arc-en-ciel pour la Titicaca, et saumonée pour l'Urubamba), poissons chats ou autres perches.


Après tout ce que je viens de dire, vous imaginez déjà une région du monde pouvant facilement concurrencer la cuisine française dans son inventivité et sa diversité. Et bien que nenni !! Il faut tout d'abord expliquer que le Pérou reste un pays où le travail des hommes est essentiellement un travail manuel et rude. L'agriculture, par exemple, ne peut pas toujours profiter du travail de machines en raison du relief escarpé et accidenté des zones de cultures. En dehors des grandes villes, donc, l'alimentation reste ce qu'elle a toujours été : un moyen de supporter le travail. "Et dans les grandes villes ?", me direz-vous. Et bien dans les grandes villes, et même si les péruviens sont très gourmands, un bon repas et plutôt synonyme de quantité que d'originalité.

Du coup, les menus suivaient inlassablement le même schéma : une soupe en entrée (soupe de quinoa, soupe de poulet, soupe de pâtes, crème d'asperge), un plat composé d'une viande (la plupart du temps en sauce), de riz et de pommes de terre frites (ou de manioc frit), et c'est tout. Il n'est pas commun de voir des desserts à la carte (ou alors une salade de fruits ou un gâteau au chocolat nappé de crème de lait). Quand au fromage, c'est incompréhensible ... Il ne font qu'une sorte de fromage, une tome fraiche de brebis ressemblant au tomes fraiches du Portugal, et c'est tout !


Alors certes, je n'ai pas testé LE resto gastro de Lima: je n'avais pas de tenu adéquat, et les 3 jours en Amazonie avaient quelque peu mis à mal ma "garde robe" de routard. Mais si pour trouver de la cuisine inventive au Pérou, il faut systématiquement allez manger dans du gastro, c'est ballot ...


Du coup, c'est avec un sentiment mitigé que je repense à la cuisine du Pérou. Et j'ai décidé de consacrer une rubrique spéciale au Pérou sur ce blog. Comme les clapiottes de Zaza Martinez, ce sera une rubrique à date fixe : le 3° lundi du mois. J'essayerai de vous faire découvrir les produits et recettes du Pérou, bien sûr, mais aussi, parfois, de tenter une adaptation de certaines choses pour tenter de marier cette culture culinaire à mes modestes connaissances de la cuisine Française.

Je vous laisse sur cette photo prise sur un marché. A bientôt.


Lire la suite

Du retard dans le blog ? c'est la faute du Pérou m'dame !!

21 02 2008

Ceux qui commencent à suivre quotidiennement ce blog (et ils sont de plus en plus nombreux, et je les en remercie) se sont sans doute rendu compte d'un certain relâchement ces derniers temps. Et bien rassurez-vous !! Ce contre temps est du à des préparatifs de voyage. Et pas n'importe quel voyage, puisque nous partons au Pérou, destination number one dans nos rêves depuis plusieurs années.


On va passer en 3 semaines de la mer (Lima) à 4500m d'altitude (col avant de rejoindre Colca), du désert d'Ica à l'humidité de l'amazonie (Puerto Maldonado), des lignes de Nazca aux ruines du Machu Pichu, sans oublier le lac Titicaca. Un voyage qui promet d'être énorme !! :)


Et bien entendu, il va falloir qu'on mange. Et comme notre but est de s'imprégner de la vie locale, on va tout tester, y compris les plats les plus surprenants. Donc, préparez-vous à faire rebondir votre univers culinaire vers de nouveaux horizons, préparez vos papilles, et gardez les yeux grands ouverts. Je ne sais pas encore si j'aurais l'occasion de poster sur ce blog depuis le Pérou, mais je vous prépare en ce moment au moins une recette par semaine qui seront publiées au fur et à mesure. Mais si j'ai l'occasion, je vous ferai un petit coucou de là-bas.


En attendant, si vous visualisez la suite de cet article (en cliquant sur le titre ou sur "lire la suite"), vous pourrez avoir un petit aperçu de quelques plats peruanos.

Lire la suite