-= C Esstra =-

Saint-Jacques contisées aux truffes, jus de betterave jaune à la réglisse

21 02 2011

Ayé !! J'ai eu ma livraison de truffes, comme tous les ans, en provenance directe de la rabasse de l'enclave. Toujours aussi pro, toujours d'aussi belles truffes. Souvenez-vous, c'est d'eux que venaient les truffes offertes lors du concours que j'avais lancé l'année dernière. Là, recevant mes petits trésors, j'ai voulu tenter un truc qui me passait par la tête depuis un petit moment : l'alliance des Saint-Jacques et des truffes. Deux produits que j'adore cuisiner et manger, ça ne peut QUE aller ensemble !!


J'avais vu cette technique d'intercaler des lamelles de truffes dans l'épaisseur d'une noix de Saint-Jacques je ne sais plus où, mais j'ai décidé de retenter le truc. Une cuisson vapeur pas trop agressive. Le tout accordé avec un jus de betterave jaune ré-haussé avec du poivre et un peu de réglisse, pour accentuer le côté terreux de l'ensemble. Tout ça agrémenté d'une petite vinaigrette d'herbe à l'huile de noisette, pour soutenir le goût de la noix. Résultat : un pur régal !! Tout y est, les goûts sont tranchés, avec une vraie séparation. D'abord le jus de betterave, puis la Saint-Jacques, et enfin la truffe qui reprend le dessus subtilement, les trois goûts étant malgré tout liés par un fil conducteur. Chui assez fier, ouaip !! :)


Pour la recette lisez la suite (lien après la photo, pour les étourdis). ;)


Lire la suite

Trilogie de régression en enfance.

08 04 2008

Bon, ok, le nom est un peu pompeux. Mais c'est en tout cas ce que je voulais faire quand j'ai inventé ce dessert (même si inventer est un bien grand mot, j'ai juste assemblé quelques recettes que j'avais sous le coude) : à chaque bouchée, je voulais qu'on se rapproche un peu plus de cette période insouciante de l'enfance, où nous mangions bonbons et autres sucreries jusqu'à saturer son palais. Chaque partie de ce dessert est donc le rappel d'un goût que nous, adultes, nous avons peut-être oublié (sauf les gourmands ou les grands enfants comme moi).


D'ailleurs, je dois vous avouer que je n'y croyais pas trop à ma "régression en enfance". Ce titre avait beau flatter mon ego de mauvais poète, j'étais loin de penser que ce dessert aurait l'effet voulu. Et bien, quel ne fut pas ma surprise quand, recevant des amis à déjeuner, à la première bouchée, une de ceux-ci s'exclama : "Oh ! Ça me rappelle mon enfance !!". Moment jubilatoire intense, tout en retenu ...


Parlons concret. Le dessert est en réalité trois mini-desserts hyper simple à réaliser : un espuma au carambar, une glace surprise à la fraise, une crème brûlée au réglisse. Et pour la recette de chacune de ces trois petites merveilles, il faut lire la suite.

Lire la suite