-= C Esstra =-

Tempura de crevettes et mousse de tomate

14 01 2008

Cette recette, cela fait longtemps que je la gardais en stock. Et c'est le commentaire de sylvain, alias Basic Leader~, ainsi que ses recettes du nouvel an tout droit venues de polynésie qui m'ont donné des envies marines. En fouillant dans mes photos, je suis retombé sur celles-ci et je me suis empressé de refaire la recette. Même méthode, et même goût sublime. La recette allie le craquant du tempura à la douceur de la "mousse de tomate", la saveur marine finement citronnée à la douceur ensoleillée de la tomate et de la coriandre. Le tout devient un plat équilibré, qui convient en plat comme en entrée.


Malgré tout, dans cette recette, point de difficulté (à croire que je ne fais que des recettes simples ...), hormis la pâte à tempura. N'étant jamais allé au Japon (c'est sur ma liste des choses à faire dans ma vie, mais pour ça, il faudrait qu'ils inventent la télétransportation à prix discount), je ne peux pas connaitre la saveur d'un tempura de là-bas. En revanche, j'ai pu goûter un tempura de poulpe dans un petit resto à Paris situé ... et non, pas à la rue St Anne, mais rue Brey, dans le XVII° arrondissement. Son nom ? Le "Zenzan", et je vous le recommande chaudement. Il est tenu par une petite famille japonaise très sympathique (en fait, j'en sais rien, mais ça fait bien de dire des patrons qu'ils sont sympa quand on recommande un resto. Ca fait genre on les connait :) ).

Enfin bref, LA vraie difficulté reste la pâte à tempura. Alors certes, on peut se contenter de faire une pâte qui tient la route (comme la mienne sur les photos), mais je pense que les japonais, minutieux et précis comme ils sont, doivent avoir pas mal de techniques secrètes pour rendre cette pâte encore plus aérienne et encore plus croustillante. De mon côté, je suis tout de même assez satisfait du résultat. Croquant et côté aérien sont présents, et cela suffit à ravir mon palais et mes papilles.


Pour terminer, parlons un peu de la mousse de tomate. Je l'ai appelé "mousse" à cause (ou grâce à) sa consistance, mais elle n'a rien à voir avec une mousse d'agrumes ou une mousse au chocolat. Ici, point d'agar-agar, point de gélatine, et point de blanc d'oeuf. J'ai juste modifié un peu ma recette d' eau de tomate en y incorporant un peu de pulpe. L'eau de tomate devient alors une mousse de texture très agréable, proche du velours.


Pour la suite de la recette, vous savez où aller ;)

Lire la suite

Superposition des îles, crème de homard, eau de tomates

30 11 2007

Préambule: J'avais envie d'essayer une technique que j'ai découverte au hasard de mes pérégrinations bloguesques : l'eau de tomate. Pour aller avec j'ai choisi quelque chose de rond en bouche, pour contrebalancer. D'où la seconde idée de la recette : poêler des pommes de terre à la façon d'une banane flambée.

(indice de facilité : moyen)

Lire la suite